La gestion des flux d’air, enjeu sanitaire et économique

19/07/2017

La gestion des flux d’air est souvent problématique au cœur des sites industriels. Si l’air pollué est mal capté, les conséquences peuvent rapidement être désastreuses : risques sanitaires, problèmes de corrosion, dépenses énergétiques importantes liées à une installation de traitement surdimensionnée… Pourtant, des solutions adaptées, durables et moins énergivores, existent.

Fort d’une expertise pointue dans l’analyse des odeurs et des atmosphères polluées, Odometric accompagne aussi les industriels dans la gestion des nuisances. Au-delà de l’analyse, le bureau d’étude aide les entreprises dans la mise en œuvre de solutions de traitement optimisées. Selon la configuration d’un site industriel, du hall de production à la station d’épuration, en fonction des processus qui y sont menés, la problématique du traitement peut varier fortement. Le plus simple est de pouvoir capter les odeurs à la source, pour peu que la situation le permette. Dans beaucoup de cas, cependant, ce n’est pas possible.

Les risques liés à une mauvaise gestion de l’air pollué

Pour limiter l’exposition des salariés, les industriels déploient souvent d’importants dispositifs de ventilation, sans pour autant parvenir à une situation optimale. Il n’est pas rare, malgré un système de ventilation puissant, et donc énergivore, qu’un polluant stagne en certaines zones, sans jamais être aspiré pour être traité. Si l’air pollué est mal capté, cela peut avoir des conséquences sur le personnel qui travaille au sein du bâtiment et qui se retrouve exposé. Les infrastructures elles-mêmes peuvent souffrir de la corrosion, conséquence de la présence de composés dans l’air.

Une mauvaise gestion de l’air au niveau d’un site industriel entraine des risques directs et indirects :

  • risques pour la sécurité du personnel ; risques sanitaires, exigence du port du masque pour les salariés
  • surconsommation en énergie au niveau de la ventilation
  • surconsommation en énergie thermique
  • baisse de productivité
  • risques de dégradation de l’installation (corrosion)
  • plaintes des riverains en cas de fuite des composés
  • risque environnemental.

Développer des réponses adaptées à chaque problème

Pour aider ses clients à résoudre leurs problèmes d’odeur et d’atmosphères polluées, sans avoir à déployer des systèmes d’envergure et énergivores, Odometric a développé des compétences nouvelles, dans le domaine de l’aéraulique et du traitement de l’air. Sa volonté est de proposer aux industriels des réponses adaptées à une problématique d’odeur. A cette fin, il faut commencer par analyser la situation, en identifiant les principales sources d’émission et points sensibles qu’il faut traiter, mais aussi comprendre les phénomènes aérauliques, autrement dit, la manière dont l’air se déplace au sein d’un bâtiment. Ces informations doivent être croisées avec les procédures et les habitudes de travail des opérateurs afin d’éviter que la tête du salarié ne se trouve dans le trajet des gaz aspirés.
La solution apportée ne doit pas être une nouvelle contrainte pour l’opérateur. Elle doit donc tenir compte des caractéristiques des émissions de polluants gazeux ou particulaires, la dispersion de ces gaz dans le bâtiment et les habitudes de travail du personnel opérant.

Tenir compte des phénomènes aérauliques

Ces phénomènes peuvent être thermiques. Des différences de température au sein d’un même hall peuvent avoir pour effet de contenir les composés volatils au niveau du personnel, les empêchant de s’élever vers les bouches d’aération. On peut aussi être confronté à des problèmes de dilatation de l’air ou encore à une mauvaise gestion du renouvellement de l’air. Les turbulences que ces phénomènes aérauliques engendrent au sein d’un bâtiment peuvent nuire à la captation des polluants tout en créant un inconfort thermique ressenti par le personnel et une baisse de productivité.

En fonction de la situation, des solutions adaptées peuvent être envisagées, pour optimiser la captation des polluants. Parfois, plutôt que de vouloir aspirer l’air chargé en composés polluants, il est plus judicieux de le pousser vers le système de captation et de traitement.

Odometric accompagne les industriels dans le domaine de la gestion de l’air, en mettant en œuvre des solutions efficientes, adaptées à chaque problématique.