• 1
  • 2
  • 2
  • 2

Inscription à la Newsletter

NOS ENQUETES

Laboratoire accrédité selon la norme ISO/CEI 17025 - Certificat BELAC n° 588-Test

Vous désirez mesurer la distance de perception des odeurs ?

 

L’olfactométrie déambulatoire, une mesure d’odeur sur le terrain qui permet de déterminer la distance de perception d’une odeur.

 

Concentration – sur source diffuse

Nuisances olfactives

L’olfactométrie déambulatoire constitue un autre moyen de mesurer l’impact olfactif d’une activité sur son environnement. Elle permet de déterminer la distance de perception d’une odeur. Cette mesure d’odeur est réalisée au sein même de l’environnement étudié.

Elle permet de tenir compte de toutes les sources d’odeur et notamment des sources diffuses, émanant d’un mouvement de matières, de chutes d’eau ou de stockages en plein air.

Cette mesure d’odeur est effectuée par un jury de nez, sur le terrain. Celui-ci peut aussi être accompagné de représentants du site ou des riverains, pour donner à la démarche une dimension sociale, favorisant la compréhension et la collaboration des parties impliquées.

 

Mesures d'odeur sur le terrain - olfactométrie déambulatoire.Mesurer l’émission en partant des perceptions ressenties

Un panel d’au moins deux observateurs, est chargé de parcourir à différentes périodes la région affectée par la pollution olfactive. Chaque personne parcourt les environs du site d’émission dans différentes directions, en général, en zig-zag et perpendiculairement à la direction du vent. Elle note l’endroit exact où elle ne perçoit plus l’odeur de la source.

Cet endroit est repéré sur une carte et les distances sont moyennées entre les différentes personnes du panel. Le technique prend en compte l’ensemble des facteurs entrant en jeu, les perceptions olfactives, les paramètres météorologiques, la configuration du site et son environnement. Par la suite, le modèle de dispersion atmosphérique est paramétré et une rétromodélisation itérative permet de définir le débit d’odeur représentatif de la source lors de la mesure. Généralement, les flux d’odeur obtenus s’expriment en Sniffing Unit par seconde (SU/s).

Cette technique est en cours de normalisation au niveau européen : pr EN 16841-2

 

Mesurez l’impact de sources diffuses d’odeur, contactez Loïc Raymond.